Pour une meilleure qualité de vie!

Par Sandi Mitchell, ¦Ph.D¦.  

Cet article peut être choquant, mais il est nécessaire de le lire !

 Sommes nous encore cette nation naïve que nous   étions par le passé ? Je ne pense pas ! Jusqu’à récemment, nous avons doucement développé la coutume de suivre  et n’avons pas remis en cause l’intégrité de nos  meneurs et particulièrement de ceux qui  se sont établis comme protecteurs de notre   santé.

Est-ce que la balance penche de l’autre côté? Sommes-nous maintenant devenus une nation de soupçons ? Je le pense, et avec de bonnes raisons. Pas nécessairement parce que nous avons plaisir à être des chiens de garde, mais en raison de notre instinct de conservation !

Un exemple dans lequel des millions sont directement impliqués quotidiennement sont les ateliers d’équarrissage. Peu de gens  ont  entendu parler d’un atelier d’équarrissage,   encore moins connu sont l’origine des  produits de ces usines !

 Avez-vous jamais noté un chien, un chat, une mouffette ou un opossum mort qui ont été tués sur la route ? Bien, un atelier d’équarrissage est un centre de collection pour toutes sortes d’animaux morts. Des carcasses de chaque variété sont transportées à l’usine quotidiennement. Les approvisionnements énormes de corps  délabrés viennent de partout, incluant des fermes ¦¦où la maladie a décimé  des troupeaux de porcs, de bétail et d’autres  animaux ¦domestiques¦.

Pensée Écoeurante

À l’usine, les corps morts sont tous vidés ensemble dans un pot à cuire énorme   qui produit de la chaleur intense. Après une certaine période de cuisson, les corps sont soumis à un processus de pression  extrême afin d’extraire la graisse à partir   des os, des peaux, etc.… La vieille graisse à cuire  venant des restaurants est également ajoutée   dans le pot. C’est la graisse extraite qui  constitue le produit final de l’usine.

  On peut imaginer la puanteur horrible des carcasses malades et délabrées ¦cuite. Mais  la chose qui m’étonne le plus est  la manière dont la graisse extraite est utilisée.

La grande majorité du produit  est vendue pour le maquillage des femmes, particulièrement   aux fabricants de maquillage de rouge à lèvres et  maquillage pour l’oeil. Certaines des compagnies cosmétiques  les plus prestigieuses dans le pays sont  les clients en chef des ateliers d’équarrissage. N’importe qui regardant les publicités ¦montrant d’élégants  ¦modèles fascinants portant un beau « maquillage » n’aurait  jamais ¦suspecté¦ de ¦même pas soupçonné que les huiles parfumés, raffinées et colorés sont dérivée   de la mouffette, de l’opossum ou du porc ! Quelle quantité de ce mélange abominable  supposez-vous a-t-il été ingéré dans le corps  par les lèvres et les pores de la peau ? Ne  devrions-nous pas nous rendre compte non seulement de la teneur    de ce qui entre dans la bouche mais  également de ce qui pénètre  la peau par les pores ?

Health Freedom News Jan/Feb. 1991

 

Commentaires sur: "Beauté, fierté et graisse de porc" (2)

  1. Agnès Aedo a dit:

    Avez-vous des animaux morts sur le visage?

  2. […] Sous produits dérivés d’animaux: peuvent amener des micro-organismes dangereux et sont des polluants environnementaux. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :